Mars 2016 – 3eme saison qui commence dans le potager

Bonjour à tous,

Nous voilà arrivé le mois de Mars, les buttes étés couvertes de feuilles mortes pendant toutes les saisons d’automne et d’hiver.
Maintenant nous sommes au printemps, les feuilles ont bien fondues, et, le sol c’est bien nourrit.

Je tente une nouvelle méthode cette année, étant donné que beaucoup de plants n’ont pas redémarrés après repiquage en 2015, j’en ai donc conclu que le sol est resté trop froid (je peux me tromper, mais je reste sur cette hypothèse).
Je rappel que je suis dans un climat (océanique) du nord de la France, avec, un sol argileux qui maintient le sol très frais, j’imagine que pour les climats du sud moins argileux, découvrir son sol n’est pas forcement très utile (les veinards :p). Je pense qu’il faut adapter une méthode par rapport à son lieu, et, non pas tous se recopier faute d’être déçu de la permaculture.

Ce sol froid a donc freiné la croissance de mes plants jusqu’en juin, pourtant en parfait état dans leurs pots avant le repiquage.
Les limaces se sont donc jetés sur mes plants sans scrupules ! (on leur en veux pas, elles jouent bien leurs rôles :).
Résultat : pas de courges, potimarrons, courgettes, cornichons, haricots et j’en passe surement …

Je ne veux donc pas m’attaquer aux limaces, mais, plutôt à ma méthode de plantation.
Pour ce fait, cette année j’enlève mon paillage au printemps pour réchauffer la terre … normalement, les limaces seront beaucoup moins présentes également.
Le sol peut ainsi se réchauffer en douceur, j’en ai profité également pour aérer mon sol, j’ai soulevé simplement à la bêche, surtout sans retourner la terre ! faute de tuer la vie du sol (aérobie qui se retrouve anaérobie).
Le sol sera recouvert à partir de Juin de pailles, feuilles et gazons pour éviter l’évaporation de l’eau, et, éviter le soleil ardent qui pourrait détruire la vie du sol, et recouvert en permanence jusqu’au printemps prochain.

Vidéo du potager :

Voici quelques photos :

Buttes découvertes printemps

Le paillage d’hiver mis de coté, pour réchauffer la terre.
Il reste des poireaux, pour la récupération des graines et ses jolies fleurs.

 

 

 

 

 

 

 

Asperges plantées 2016  Des griffes d’asperges ont étés plantées devant les haies.
Ces griffes ont 2 ans, elles ne sont que partiellement buttées, l’année prochaine, elles seront d’avantage butées.

 

 

 

 

 

 

 

 

pois à rame sur butte Les petits pois à rames commencent à pointées leurs bout du nez, épargné par les limaces, contrairement au sol paillé de l’année dernière.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pépinière avec bouteille d'eau

Une pépinière a été crée, un endroit ou tout été envahi de liserons l’année précédente.
Les récup de bouteille d’eau me servent de pot.
Remplis de terre et de sable, ces bouteilles d’eau percées au pied, accueil plein de boutures du jardin « groseille, myrtille, rose, framboise, mure, hêtre, thym, vigne .. »

 

 

 

 

poireaux semis
Dans cette pépinière un gros bac fait germer les poireaux.

 

 

 

 

 

Semis en serre 2016
Les semis en serre, se portent bien.
Avec la nouveauté, une 2eme table suspendue (faute de place) voit le jour.

Aurai-je assez de place, sachant que les maïs en godet et tout les cucurbitacée vont bientôt débarquer ? : ) c’est la grande question.

Afin de gagner du temps d’arrosage, j’ai placé une bâche imperméable dans le fond, afin d’arroser par capillarité tout les pots.

 

 

salade en graine

Les semis de salades n’ont pas peur du gel, et, sont semé régulièrement pour établir des roulements. (Salade a coupé au fond, batavia et appia)

 

 

 

 

 

Semis de tomate du 1er février

Les semis de tomates (1 er février) ont bien poussées et continue leur croissance dans la serre froide, je veille bien à ce qu’une gelé ne passe pas par là, sinon, je les rentres.

Des semis de luzerne (fixateur d’azote) sont semés  en même temps, afin de faire une symbiose et de nourrir la terre d’azote, donc, pas d’épuisement du sol pour le coup.
Pourquoi utiliser des fertilisants chimiques quant on peux faire simple et gratuit ? ; )

 

 

 

bouture tomate 2016

Un pied de tomate bien en avance, viens d’être repiqué, j’espère qu’une gelé ne passera pas par là, sinon couic !!.

Ce pied à été démarré non pas par une graine, mais, d’un gourmand provenant d’un vieux pied de tomate de l’année dernière qui commencé à mourir en novembre.
Il est resté en pot dans la maison tout l’hiver, prés d’une fenêtre coté plein sud à température : 15, 16 ° en moyenne. (vous pouvez retrouver l’article spécialement conçu pour ça ici : http://www.permaterre.com/demarrer-un-pied-de-tomate-partir-dune-bouture-test/

 

 

 

 

 

Serre radis et salade

 

Puis on aperçoit au fond, la mâche (semé en octobre) qui commence à monter en graine (fin mars), mais consommable de février à mars.

Des salades et des radis d’été (rond) semé en janvier, maintenant mangeables.

 

 

 

 

 

Radis dété serre 30mars2016

 

Pour le repas de ce soir , miam, j’en salive d’avance !

(semé le 15 janvier en serre froide, sans protection, récolte le 30 mars)

 

 

 

Rendez-vous le mois prochain pour voir l’évolution de tout ça  !  : )

6 thoughts on “Mars 2016 – 3eme saison qui commence dans le potager

  1. Bonjour,
    Voici quelques jours que je m’informe un max sur la permaculture.
    Mon beau-père me file un lopin de terre de 5×11 mètres à Rumillies, petit village près de Tournai.
    Il a cultivé « type classique » jusqu’il y a deux ans. La terre est lourde, recouverte d’herbe et de « mauvaises herbes » qui, si j’ai bien saisi, n’en sont pas …
    Je suis un peu perdue : par où commencer et comment faire mes buttes ?
    J’ai établi un plan de mon potager en séparant les racines, les feuilles, les fruits en gardant un carré en jachère. Je souhaite appliquer les règles de permaculture et associer fleurs fruits et légumes.
    Nous sommes début février, j’ai prévu de faire mes semis sous véranda chez moi dans qls semaines, et je souhaite dès ce we travailler la terre.
    Pouvez-vous me donner qlqs conseils ???
    Je vous en remercie

  2. bonjour t’as l’air honnete comme gars déjà nous faire découvrir la permaculture à ton échelle et gratuitement et humblement j’adore
    je voulais savoir si t’avais envisagé fournir des conseils aux particuliers ou autre via le biais d’une asso (rémunérée ou non) comme on en voit de plus mais à des prix gravement abérrants …. je ne suis pas de ta région (j’suis un gars de bretagne haha) mais je trouve que t’es assez proche de nous pour partir dans ce genre d’aventure (apres peut etre que professionnellement t’as pas forcémeent le temps non plus)
    je t’encourage car tout partage mérite récompense 😉 bravo mon ptit gars

    • Hey merci pour ton message, ça fait chaud au coeur.
      Vivre de la permaculture, ça serai un rêve qui se réalise, je choisi ce chemin volontiers 😉
      Apres, devenir formateur en permaculture, je me vois mal à l’aise dedans, car, je manque encore d’expérience, mais, pourquoi pas après 10 ans d’expérience.

      Donc pour l’instant j’observe et je donne des infos gratuitement pour les gens… Aider la nature et les gens enfin de compte, y a pas plus gratifiant.

      Pour le temps , j’en ai beaucoup à vrai dire. Je suis père au foyer donc je savoure ma liberté et ce temps qu’on à l’impression qui passe beaucoup trop vite pour le savourer pleinement. 😉

    • Bonjour et merci pour le message,
      Oui j’effectue l’association des plantes, qui je trouve pour l’instant, fonctionne plutôt bien. Je n’ai pas rencontré des problèmes de maladie ou autres (à part pour les limaces) avec cette méthode.
      Il y a juste l’année dernière, ou j’ai planté des poireaux à coté des choux, à la base c’était pas prévu, mais, étant donné qu’on ma donné 200 petits poireaux à repiqués en août (sinon c’était jeté) , exceptionnellement, on vois cette association sur mes récentes vidéos. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afin de bloquer les robots, merci de répondre à cette question : * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.